Société › Société

Yaoundé: Les évêques du Cameroun en assemblée plénière

Dans un contexte où le débat sur la signature du protocole de Maputo bat son plein au sein de l’église catholique

Depuis le 22 juin dernier, la ville de Yaoundé, capitale politique du Cameroun vibre au son du rassemblement annuel des évêques. C’est à l’occasion de leur 34ème assemblée plénière. Un regroupement qui intervient au moment où le débat sur la signature du protocole de Maputo bat son plein au sein de l’église catholique, et deux mois environ après la visite du Pape Benoît XVI au Cameroun. Au cours de la cérémonie d’ouverture de cette assemblée plénière quatre thèmes majeurs ont meublé les discours. Il s’agit notamment du synode des évêques sur l’Afrique, de l’année de Saint Paul, de l’année sacerdotale, ainsi que la récente visite du saint père en terre camerounaise.

A propos du synode sur l’Afrique, Monseigneur Eliseo Antonio Ariotti, Nonce apostolique au Cameroun pense que sa réussite passe par une mobilisation de tous les fidèles. Des groupes de réflexions sont à pieds d’ uvre depuis plusieurs semaines et les résultats de leurs travaux devront servir de base de données aux huit délégués du Cameroun qui se rendront à Rome. Pour ce qui est de l’année de saint Paul, dont la clôture nationale aura lieu dimanche prochain, de nombreuses manifestations sont prévues. Il s’agit entre autre des activités culturelles, des conférences et exposés sur la vie de Saint Paul.

Les différents intervenants à cette cérémonie d’ouverture n’ont pas manqué de souligner le début depuis le 19 juin 2009 de l’année sacerdotale. Décrétée par le Pape Benoît XVI, cet événement consacré aux prêtres doit s’achever le 10 juin 2010. Selon Mgr Victor Tonye Bakot, archevêque de Yaoundé, par ailleurs président de la conférence épiscopale nationale du Cameroun, c’est le moment où les prêtres qui sont au service de l’église doivent tendre à imiter la vie du christ caractérisée par l’obéissance la pauvreté et la chasteté.

Cette période doit être selon Mgr Eliseo Antonio Ariotti un moment de rajeunissement et de renouvellement de l’église. L’église doit toujours se renouveler et rajeunir, et la parole de Dieu ainsi que la vie sacramentelle qui ne vieillisse jamais et ne s’épuisent pas sont des moyens privilégiés dans ce but affirme t-il. Toujours selon le Nonce Apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale, le Pape Benoît XVI demande à tous les prêtres et aux personnes consacrées une conduite morale irréprochable, l’honnêteté dans la gestion des biens de l’église ainsi que l’obéissance aux supérieurs légitimes, faute de quoi quelques remèdes douloureux seront nécessaires. Il faudra tremper les lèvres dans l’amertume de la discipline canonique a-t-il averti. Lorsqu’on sait que de nombreux prêtres et autres responsables diocésains au Cameroun ne sont pas des modèles en matière de gestions des biens de l’église, on pourrait s’attendre à ce que les choses changent. Mais les mauvaises habitudes ayant la peau dure, il y a fort à craindre que cette mise au point ne produise pas l’effet escompté.

Cathédrale de Yaoundé
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut