Politique › Judiciaire

Yaoundé: le procès en appel de trois élèves renvoyé en septembre

©Droits réservés

La Cour d’appel du Centre a renvoyé le procès en appel de Fomusoh Ivo, Azah Levis et Afuh Nivelle, tous les trois condamnés à dix ans de prison pour terrorisme, au 21 septembre 2017.

Le procès en appel de Fomusoh Ivo, Azah Levis God et Afuh Nivelle, trois élèves condamnés à dix ans de prison pour non-dénonciation des actes de terrorisme, est renvoyé au 21 septembre 2017. Ainsi en a décidé le juge Mindjimba Midjimba à la première audience tenue ce jeudi devant la Chambre militaire de la Cour d’appel du Centre.

Les trois jeunes avaient été jugés et condamnés pour avoir reçu et partagé un message sarcastique portant sur un  recrutement de jeunes pour le compte de Boko Haram. Sur le rôle du Tribunal ce jour, les chefs d’accusation portaient sur la « complicité d’insurrection » et la « non-dénonciation d’actes de terrorisme« .

Ce report du procès a pour but de permettre au commissaire du gouvernement de prendre connaissance du dossier. Celui-ci a été désigné ce matin et a exprimé son désir que du temps lui soit accordé pour s’imprégner du fond de l’affaire.

«Dès la prochaine audience, nous allons lancer avec les débats. Toutes les formalités préalables ont déjà été remplies», a indiqué l’avocat de la défense, Me Laurent Mbandam. Lequel a par ailleurs expliqué que l’ordre d’extraction des prisonniers a déjà été envoyé au régisseur de la Prison centrale de Yaoundé, afin de permettre à Fomusoh Ivo, Azah Levis et Afuh Nivelle d’être présents au procès.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé