Dossiers › Focus

Yaoundé: Sur les traces de la Paroisse de Mvolyé

Cette paroisse qui abrite la Basilique du Cameroun a une histoire vieille de plus de 100 ans

Depuis 1901, date de sa fondation par le Père Henri Vieter, fondateur de l’Eglise catholique au Cameroun, la vénérable paroisse de Mvolyé est la Mère de toutes les paroisses du Centre, du Sud et de l’Est Cameroun. Elle a connu plusieurs mutations et, est demeurée une vieille dame sans rides expression de Monseigneur Jean Zoa, le regretté archevêque de Yaoundé. Cette paroisse située sur la colline de Mvolyé invite les fidèles catholiques à l’écart, pour un recueillement intime avec le créateur. Elle offre aux visiteurs et aux pèlerins qui viennent des quatre coins du pays et du monde un cadre de grande spiritualité et de tourisme.

La paroisse de Mvolyé tel un petit Vatican regroupe en son sein plusieurs institutions catholiques. Notamment les sièges de la Conférence épiscopale nationale et de nombreuses congrégations religieuses installées au Cameroun. L’on note également la présence des célèbres établissements scolaires primaires et secondaires tels que les écoles Notre-Dame et Saint Joseph, le Collège François-Xavier Vogt, le Séminaire Sainte Thérèse qui ont été les moules de nombreuses générations de hauts cadres de l’Administration publique, de prêtres et évêques, etc.

L’un des joyaux de cette paroisse demeure la Basilique Mineur connue sur le nom de Marie Reine des Apôtres. Son architecture ne laisse personne indifférent à Yaoundé. Juchée sur les hauteurs de la colline de Mvolyé elle a été inaugurée le 10 décembre 2006. Sa capacité d’accueil est de 20.000 places dont environ 4.000 places assisses à l’intérieur. Construite sur le site ayant abrité l’ancien sanctuaire marial de Mvolyé, elle renferme dans sa partie intérieure, sept tableaux qui reflètent les sacrements de réconciliations, mariages, baptêmes, onction des malades, confirmation et ordre. D’après l’Archevêque de Yaoundé Mgr Victor Tonyè Bakot, « la Basilique de Yaoundé est l’Eglise du Pape, ainsi le Saint Père se rapproche de son peuple à travers celle-ci. C’est là que désormais des grands évènements concernant le Saint Siège seront proclamés ou célébrés : le Synode, le début ou la fin du ministère du Pape. »

L’histoire de la Basilique Marie Reine des Apôtres de Mvolyé remonte au début des années 1900 avec l’arrivée des missionnaires Pallotins à Yaoundé. En venant à Mvolyé, on vient sur les traces des premiers missionnaires fondateurs de l’Eglise catholique qui est Cameroun et où reposent certaines des plus grandes figures de notre Eglise: Vieter, Vogt, Jean Zoa …

C’est cette paroisse fondée par Mgr. Henri Vieter, cette belle et vieille dame demeurée sans rides, qui n’a jamais failli à son devoir de former; d’envoyer en mission, d’être dans notre pays le centre de la nouvelle évangélisation que connaît l’Afrique aujourd’hui, qui a l’insigne honneur d’accueillir le pape Benoît XVI pour la célébration des vêpres avec les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses, les diacres, les mouvements ecclésiaux, et les représentants des autres confessions religieuses en la Basilique Marie Reine des Apôtres », explique le Père Bruno Ateba, Recteur de la Basilique.
Comme c’est dans les vieilles marmites que sont concoctées les vieilles sauces, nul doute que la paroisse de Mvolye sera à la hauteur des attentes placées en elle.

La basilique Mineur Marie Reine des Apôtres de Yaoundé
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut