Société › Société

Yaoundé: le corps mutilé d’un adolescent découvert au quartier Nlongkak

La scène d'un crime rituel (photo d'illustration) (c) Droits réservés

Les travailleurs et personnes de passage dans cette zone ont découvert un corps aux entrailles éparpillées sur la voie ce matin du 08 octobre 2019.

Sous un carton, on peut deviner une silhouette humaine. Les passants ne peuvent s’empêcher de tourner le regard pour assouvir leur curiosité. Ils sont nombreux à poser des questions aux personnes qu’ils rencontrent sur les lieux ce 08 octobre 2019. Les forces de l’ordre descendues sur place quadrillent le terrain.

Cette foule est due à la découverte d’un macchabée ce mardi matin. Il s’agit d’un corps qui gît par terre à quelques encablures de la maison de la radio et le ministère des Relations extérieures, au quartier Nlongkak, à Yaoundé. Des populations auraient recouvert la dépouille d’un carton par pudeur.

Des sources indiquent qu’il s’agit d’un enfant de 13 ans dont le corps a été mutilé. L’abdomen était grand ouvert, les intestins éparpillés et le sexe manquait. Plusieurs penchent pour la thèse d’un véhicule qui aurait éjecté le corps à cet endroit dans la nuit du 08 au 09 octobre. Une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre.

Ce n’est pas la première fois que des dépouilles avec des organes manquant défraient la chronique au Cameroun. En 2011 et 2012, le quartier Mimbomam à Yaoundé a été le théâtre de plusieurs homicides de cet ordre. Des meurtres qui sont généralement qualifiés de crimes rituels.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé