International › AFP

Zimbabwe: l’armĂ©e annonce la fin de l’opĂ©ration qui a fait chuter Mugabe

Pas d'image

L’Ă©tat-major de l’armĂ©e zimbabwĂ©enne a officiellement annoncĂ© lundi la fin du coup de force qui a prĂ©cipitĂ©, le mois dernier, la fin des trente-sept ans du règne sans partage exercĂ© par l’ancien prĂ©sident Robert Mugabe sur le pays.

Traditionnels soutiens du rĂ©gime depuis l’indĂ©pendance du pays en 1980, les militaires sont intervenus dans la nuit du 14 au 15 novembre dans les rues d’Harare pour dĂ©noncer le limogeage du vice-prĂ©sident Emmerson Mnangagwa.

Placé en résidence surveillé, M. Mugabe, 93 ans, a démissionné une semaine plus tard, lâché par son parti.

« Les forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© prononcent la fin de l’opĂ©ration +Restaurer la lĂ©galitĂ©+ », a annoncĂ© le commandant de l’armĂ©e de terre du pays, le gĂ©nĂ©ral Phillip Valerio Sibanda.

« La normalitĂ© règne Ă  nouveau dans notre pays. Nous voulons remercier tous les ZimbabwĂ©ens pour leur soutien, leur patience et leur comprĂ©hension pendant les cinq semaines de l’opĂ©ration », a poursuivi l’officier lors d’une confĂ©rence de presse.

Les militaires sont sortis de leurs casernes pour empĂŞcher la Première dame Grace Mugabe de succĂ©der Ă  son mari. C’est elle qui avait obtenu le dĂ©part du vice-prĂ©sident, considĂ©rĂ© jusque-lĂ  comme le dauphin du « camarade Bob ».


M. Mnangagwa a Ă©tĂ© investi prĂ©sident par intĂ©rim jusqu’aux Ă©lections prĂ©vues Ă  la mi-2018.

Le général Sibanda a mis en garde contre les soutiens de Mme Mugabe, qualifiés de « mécontents et saboteurs » qui veulent « troubler la paix et la tranquillité » du pays.

SurnommĂ© le « crocodile », le nouveau prĂ©sident a nommĂ© plusieurs gĂ©nĂ©raux dans son gouvernement et Ă  l’Ă©tat-major du parti au pouvoir, la Zanu-PF.

Lui-mĂŞme candidat de la Zanu-PF Ă  la prĂ©sidentielle, M. Mnangagwa a promis des Ă©lections « libres et justes ». Mais ses critiques en doutent, rappelant qu’il avait Ă©tĂ© l’un des exĂ©cuteurs de la rĂ©pression ordonnĂ©e pendant l’ère Mugabe.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut