› Eco et Business

Zone CEMAC: Près de 3000 milliards de FCFA d’excédent de trésorerie en avril

D’après le gouverneur de la Beac, les établissements de crédit de la Cemac présentent actuellement une situation financière satisfaisante

Taux d’intérêt
Lucas Abaga Nchama a donné cette information lors de son allocution prononcée le 16 août 2011, à Libreville, au Gabon, à l’occasion de l’inauguration de l’immeuble siège de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Selon le gouverneur de la BEAC par ailleurs président de la COBAC, en fin avril 2011, les banques en activité ont enregistré un excédent de trésorerie d’environ 2986 milliards de francs CFA, soit 4,5 milliards d’euros. Dans les années antérieures, indique l’Equato-guinéen, ces banques accusaient un déficit de trésorerie de 125 millions d’euros, un peu plus de 81 milliards de FCFA. Une étude réalisée par la COBAC sur les tarifications des services et opérations des banques de la CEMAC indique que les grandes entreprises bénéficient en moyenne d’un taux d’intérêt de 8,74%, les PME de 11,55% et les particuliers de 15,69%. Le Gabon et le Cameroun se distinguent comme les pays où l’intermédiation bancaire est la plus poussée, avec respectivement 34,5% et 30% des crédits amortissables octroyés sur cette période. Au Gabon, apprend-on, 74,5% des crédits ont été octroyés par BGFI Bank. Au Cameroun par contre, la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC), filiale du groupe Banque populaire et le groupe Afriland First Bank, du multimilliardaire Bamiléké Paul Fokam Kammogne ont accordé respectivement 30,53% et 24,96% des crédits. Les mêmes sources indiquent qu’en Guinée équatoriale, la CCEI BANK concentre 76% des crédits.

Secteur de la micro-finance
Les banques équato-guinéennes dégagent la marge d’intermédiation la plus élevée à 11,66% en raison du faible coût de la collecte des ressources, qui s’établit à 0,49% et d’un TEG (taux effectif global) moyen élevé, tandis que la marge la moins importante est constatée au Gabon (7,8%) où le TEG moyen est l’un des plus bas de la CEMAC, retient-on. D’après les informations puisées à bonne source, les dépôts de fonds collectés dans la zone CEMAC s’élevaient à la fin du mois d’avril à 6638 milliards francs CFA, les crédits bruts à la clientèle s’établissaient à 4005 milliards de francs CFA et l’excédent de trésorerie avait atteint 2986 milliards. S’agissant du secteur de la micro-finance, à la fin du mois de décembre 2010, les dépôts collectés s’élevaient à 385 milliards de francs CFA et les crédits distribués ont atteint 191 milliards de francs CFA. Actuellement, 44 banques, 19 établissements financiers et 653 établissements de micro finance assujettis au contrôle de la COBAC exercent dans la CEMAC. Rappelons que le nouveau siège de la COBAC a été inauguré par le Chef de l’Etat gabonais, Ali Ben Bongo Ondimba. Depuis sa création en 1990, la COBAC opérait dans les locaux provisoires situés dans l’enceinte de la BEAC au Cameroun. La mission de cette structure est de contrôler et de superviser le système bancaire et financier des six pays de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad). C’est pourquoi on l’appelle « gendarme du secteur bancaire » de la sous-région.

Afriland First Bank, du multimilliardaire Bamiléké Paul Fokam Kammogne a accordé 24,96% des crédits
cameroon-today.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé